Présentation / CV

29 04 2008

cv1fpm.jpg

frd11.jpg

mand4.jpg

mand3.jpg

 

Extrait article Presse « JOURNAL TOULOUSAIN » -  Mai 2007

______________________________________________________________

Toulousain depuis 1985, Frédéric Pinson-Meilhac est un artiste fortement engagé dans la réalité. Sociale tout d’abord, ses engagements associatifs dans la cité sont multiples: l’association”T2P”, “Entête de l’Art” (association permettant le rapprochement entre le public et les acteurs du monde de l’Art).

 

Economique ensuite: membre permanent de la commission Mécénat Culturel Entreprises à la CCI de Toulouse, il est convaincu des multiples interactions (humaines et économiques) entre le monde de l’Art et celui de l’Entreprise…

 

Passionné d’art, F. Pinson-Meilhac est artiste peintre depuis plus de 30 ans. Sans doute, ne se prend-il pas assez au sérieux ou plus intéressé par l’Art des autres que par le sien… Nous l’avons rencontré à la veille de sa prochaine exposition au Grand Hôtel des Capitouls à Toulouse du 12 au 20 juin prochain pour tenter de vous faire connaître cet artiste atypique.

 

 

Comment vous est venu le goût de peindre?
J’ai toujours peint. Au plus loin que je me souvienne de mon enfance, j’ai peint ou dessiné. Je me souviens que ma première création était à l’école primaire, devant mes camarades pendant que le professeur racontait un conte suédois: “Le merveilleux voyage de Nils Olgersson au dessus de la suède” que je mettais en images…au tableau, en direct !

 

Quelle a été votre évolution artistique?
Tout d’abord l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués & des Métiers d’Arts de la ville de Paris ou j’ai reçu la formation académique classique, puis, cotoyant les galeries parisiennes d’abord puis toulousaines ensuite, celles-ci m’ont permis de rencontrer de nombreux artistes accèdant même parfois à l’intimité de leur atelier.
Ma peinture fut d’abord figurative mais très vite, comprenant que le sujet n’était qu’un prétexte pour l’artiste, j’ai évolué naturellement vers l’abstraction. je conserve pourtant un grand plaisir au dessin et croquis enlevés, notamment de nus féminin.

 

Peindre est donc pour vous une nécessité, un besoin comme…respirer?
En premier lieu, c’est l’art en général qui est source de mon équilibre et qui me rattache à la “vraie vie”! et puis, bien sûr, il y a mon travail de peintre pas assez constant que je le voudrais parfois mais on ne pratique pas la peinture comme un comptable son métier: il faut “se remplir” de la vie, des autres, de ces petites choses qui vous entourent et surtout accepter que lors des séances d’atelier, il faille produire beaucoup pour peu de satisfactions…

 

Accepter la fragilité de la situation en se livrant dans sa peinture avec spontanéïté ne sera jamais pour l’artiste un gage de réussite ou de toiles de qualité. Et puis, il y a le temps qui passe toujours trop vite, que l’on souhaiterait arrêter et les contingences matérielles, professionnelles, etc…bref, un exercice pas toujours facile vous en conviendrez.

 

Parler nous de votre peinture, de votre démarche picturale…
Eugène Delacroix disait; “le premier mérite d’un tableau est d’être une fête pour l’oeil”… passé cela, je n’intellectualise pas mon travail. Ce que je peux dire c’est que ceux-ci sont, avant tout des “paysages intérieurs”. Ils me sont personnels et familiers. D’ailleurs chaque tableau que je réalise, même s’il s’écarte chemin faisant lors de leur réalisation, sont déja réalisés, construits presque complet dans mon esprit. c’est la raison pour laquelle, il devient impérieux que je les peigne avant qu’ils ne disparaissent comme un rêve au petit matin…

 

mand10.jpg

 

L’ exposition intitulée “Sous l’angle du Ciel” est un hommage à tous ces êtres qui nous ont quittés…nous rappelant la fragilité de l’instant. Mes toiles souhaitent refléter l’indéfinissable sentiment visible qu’avec le coeur, comme un secret posé par le vent que nous exprime bien ce vers du poète René CHAR :

…“Scrute tes paupières “ me disait ma mère, penchée sur mon avant-sommeil d’écolier, j’apercevais flottant, un petit caillou tantôt paresseux, tantôt strident, un galet pour verdir dans l’herbe. Je pleurais. Je l’eusse voulu dans mon âme et seulement là… »

 

Présentation / CV translucid2

 

Frédéric Pinson-Meilhac, un mot de conclusion ?…
Curieusement, si peindre est en soi une grande aventure qui vaut tous les voyages autour du monde, le premier pays qui vous sera révélé est vous-même. Un inconnu passionnant mais pas toujours réjouissant. Ainsi, Il en va comme des paysages, certains nous paraîtront beaux,  presque magiques d’autres d’une affligeante banalité… De même, il faut accepter avec simplicité ce qui nous échappe dans la création d’une toile, pour le moins ce sera le signe qu’on était bien vivant.

 

 

Connaître le prix des oeuvres? acquérir une oeuvre? en découvrir d’autres?

acquérir le « poster » d’une oeuvre présentée en tirage limité (format 40 x 60cm) ? etc…
Sourire Contact direct : fpinson853@gmail.com  ou boîte contact sur ce blog.nt

 

Unblog.fr, interface d’administration, forums d’aide !


Actions

Informations



Une réponse à “Présentation / CV”

  1. 29 04 2008
    Admin (07:30:00) :

    Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour effacer un commentaire, connectez-vous, et affichez les commentaires des articleq. Vous trouverez alors l’option permettant de les modifier ou les effacer.

Laisser un commentaire




colart |
duboutdesdoigts73 |
Passion d'art |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | musique&emotion.com
| Priscilla Horviller
| mosaiquedegeraldine